Igname : Conseils d’entretien

L’igname est une plante à feuillage décoratif et un légume de la famille des dioscoracées. Elle est également nommée Chinese potato, Japanese yam ou encore Cinnamon vine. En Amérique du Nord et au Québec, le terme igname correspond à la patate douce. Si l’igname est consommée depuis 12 000 ans en Asie, ce n’est qu’au XIXe siècle qu’elle est introduite en France. La plante est faite de feuilles en forme de pointe et de long rhizomes. Très consommée en Chine, elle est également populaire en France mais seul l’igname de Chine, l’une des nombreuses variétés existantes, s’adapte à notre climat tempéré.

Plantation de l’igname

Si certains tentent une culture en pot, il s’avère que les tubercules sont un peu trop longs pour s’adapter et ont besoin d’espace. L’igname apprécie un sol frais, léger, riche en humus et peut être planté de deux manières différentes. La première consiste à bouturer des tronçons au milieu du printemps en coupant des morceaux de rhizomes d’une dizaine de centimètres et les planter à 10 cm de profondeur. Il convient d’espacer les rhizomes de 40 cm et les rangs de 80 cm pour conserver assez d’espace pour butter. Il est également possible de planter fin avril des rhizomes de manière verticale en respectant les mêmes espaces que pour le bouturage.

Culture et entretien de l’igname

Les branches peuvent atteindre 3 mètres de haut, c’est pourquoi il convient de placer des bambous afin de maintenir ces branches à la verticale. Il est impératif d’arroser de temps à autres pour conserver un minimum d’humidité et de butter plusieurs fois pour recouvrir les tubercules.

Multiplication de l’igname

Comme expliqué précédemment, il est possible de bouturer par tronçons de racines mais vous pourrez également récolter des bulbilles pour les conserver au sec durant l’hiver. Au printemps, plantez-les à 2 cm de profondeur tous les 10 cm. Lorsque les bulbilles deviennent rhizomes, ramassez-les pour leur faire passer l’hiver au sec avant de les replanter définitivement au printemps.

Récolte de l’igname

Si vous avez opté pour le bouturage, la récolte s’opère environ 8 mois plus tard. Dans le second cas, c’est près de deux ans plus tard que vous récolterez. Les tubercules aériens sont récoltés en octobre tandis que les terrestres peuvent l’être de novembre à mars. L’igname se récolte comme les pommes de terre, en utilisant une bêche. Pour le conserver, il convient de le placer au sec dans du sable.

Vertus de l’igname

L’igname est riche en vitamines et minéraux et a un effet antioxydant. Concernant ses autres vertus supposées, il est difficile de se prononcer dans la mesure où les principales études ont été réalisées sur des animaux.

Maladies et nuisibles de l’igname

Les limaces et les escargots sont très friands des feuilles de l’igname. Pour les éloigner, confectionnez des pièges à bière ou placez de la cendre et du marc de café. Si toutefois vos plants étaient attaqués par des pucerons, introduisez des coccinelles capables de dévorer ces nuisibles.
Type : Plante potagère
Hauteur : 2 cm à 5 cm
Couleurs des fleurs : Blanc
Exposition souhaitée : Ensoleillée
Type de sol : Humifère, Argileux, Riche en humus
Période de plantation : Avril, Mai
Période de floraison : Juin, Juillet
Période de récolte : Janvier, Février, Mars, Novembre, Décembre
Feuillage : Caduc
Entretien : Facile d’entretien
Assainissant : Non
Maladies : Les escargots et limaces, Les pucerons

Partager sur:

Autres articles

, laisser un commentaire